Inscription à la NewsLetter

Hieroglyphes















Table Nippur Marron

restauration de la statue d'amon de toutÂnkhamon

HatnoubLa statue d’Amon en quartzite de Toutânkhamon (usurpée par Horemheb) a été découverte brisée par G. Legrain à son emplacement actuel. Elle y avait été apportée dans l’Antiquité (avant Amenmès/Séthy II) de l’Akhmenou où elle avait été à l’origine dressée (avec sa partenaire, la statue d’Amonet réalisée par le roi Aÿ).

En 1912, Legrain parvint à rassembler les fragments épars des jambes du bas du pagne, de la tête avec sa coiffure et les épaules. Il remplaça le buste par un torse de substitution en béton armé et la jambe gauche manquante par une barre. Un fragment du nez a été retrouvé en 2003 et recollé en 2007.

Un réexamen du profil de la statue et du texte de dédicace a montré que la longueur de la lacune avait été surestimée d’environ 28 cm notamment par comparaison avec les proportions des statues du dieu contemporaines.

En 2019, le CSA-MAE a chargé au CFEETK de mettre en oeuvre une nouvelle restauration, longtemps attendue, de la statue. La restauration, qui est conçue comme entièrement réversible, comprendra une reproduction du buste et de la jambe gauche d’après le modèle de la statue Caire JE 38049 et qui sera taillée dans un grès compact très proche de l’original.

AmonL’arrière plan de la statue sera mis en valeur et embelli par la remise en place des fragments des Annales de Thoutmosis III qui avaient été dessinés in-situ par Lepsius mais s’étaient effondrés à la fin du XIXe siècle. Enfin, la partie droite du linteau, retaillée en meule, a été retrouvée il y a quelques décades dans le village de Dendara.