Inscription à la NewsLetter

Hieroglyphes















Table Nippur Marron

mission d'étude et de restauration de la tombe de Padiaménopé (TT 33)

Plan TT33 Au pied des falaises de Deir el-Bahari, se cache la plus grande et la plus mystérieuse des tombes d’Égypte. Avec ses 22 salles, son labyrinthe de puits et de couloirs répartis sur quatre niveaux, son développement de plus de 300 m, et ses 2600 m2 de décor, la tombe du prêtre ritualiste Padiaménopé dépasse celles des pharaons. Dotée d’une architecture extraordinaire, il s’agit d’une véritable bibliothèque souterraine, qui renferme la totalité des textes funéraires égyptiens, rassemblés et mis à l’abri pour la postérité par un savant en 640 av. J.-C. 
En 2009, malgré l’atmosphère chargée en ammoniac, l’équipe du Prof. Claude Traunecker parvient à inventorier les textes du caveau. Ils ont alors la surprise de découvrir la cachette de la momie ainsi que des restes du mobilier funéraire. Dans la salle la plus profonde, une porte donne sur un espace encombré de déblais qui pourrait être la première pièce d’un appartement funéraire encore inconnu. Dans les déblais recouvrant le sol, apparaissent les fragments de huit statues de déesses dont un magnifique visage de Neith. Durant les années suivantes, les travaux de dégagement de la cour donnent aussi des résultats spectaculaires : objets de la tombe et traces de pèlerinages anciens. Dans la tombe, des essais de nettoyage des parois noircies par des générations d’explorateurs munies de torches tentent de restituer les couleurs originales. Le tombeau se révèle être un des champs d'études et de restauration les plus prometteurs de la nécropole de l'Assassif à Thèbes ; la tâche reste immense !

cénotapheTT33
Les missions 2015 et 2016 ont eu pour principal objectif d’obtenir un premier modèle 3D du "Cénotaphe osirien" grâce à la photogrammétrie. Les clichés professionnels réalisés par l’Ifao, plaqués informatiquement sur le squelette 3D, créent ainsi une réplique précise du monument. Cette tombe est un ensemble architectural exceptionnel, constituant un patrimoine original et unique, dont la sauvegarde, la restauration et la publication restent les priorités des prochaines missions. Des moyens techniques importants sont nécessaires : aération, éclairage, échafaudages, treuils sécurisés, masques respiratoires, projecteurs et matériel informatique, équipe de restaurateurs expérimentés…

Depuis 2017, le Fonds Khéops prend en charge l'organisation et le financement d'une mission d'"expertise" de la tombe grâce au partenariat de diverses institutions. Un groupe d'experts composé de restaurateurs, conservateurs et spécialistes du MUSÉE DU LOUVRE, C2RMF, LRMH, CSTB et CICRP, est chargé d'analyser les problèmes posés par ce monument très pollué, dont la conservations-restauration reste un enjeu primordial pour les Égyptiens. Durant la mission d'automne, ces spécialistes ont réalisé des prélèvements qui ont fait l'objet de nombreuses analyses, afin d'évaluer les niveaux de pollution de l'air et de dégradation des parois ; les restaurateurs ont, par ailleurs, procédé aux premiers tests de nettoyage permettant d'établir les futurs protocoles d'intervention.
mission 2019 TT33
En 2019, un système de ventilation et d’extraction de la poche de gaz d'amoniac a été mis en place par les représentants du Fonds Khéops. Sa mise en route a été surveillée par les experts du musée du Louvre et du C2RMF qui ont ainsi analysé les effets sur le climat de la tombe. Les restaurateurs du musée du Louvre ont de leur côté poursuivi leurs tests de nettoyage des parois décorées, avec les premiers essais de micro-abrasion sur les couches de suie et de poussière les plus épaisses. Les relevés, analyses et tests ont été réalisés par divers équipements mis acquis grâce au soutien technologique de la société MAFABRIQUE et du mécénat de la société PROMUSEUM.

L'ensemble de la mission d'expertise et de restauration bénéficie depuis 2017 du mécénat de la Société FORSK.

Consulter la présentation de la tombe thébaine 33 sur le site de l'Ifao

Consulter la plateforme académique présentant la tombe thébaine 33